facade, balconies, urban

Le gel des loyers pour plus de solidarité

Depuis mars 2020, l’épidémie de la COVID19 a aggravé les inégalités en France. Notre ville est concernée au premier plan en faisant partie d’un ensemble métropolitain parmi les plus inégalitaires de France en écart de revenus.

Un geste concret pour les locataires les plus modestes

La Ville et l’Eurométropole de Strasbourg ont lancé un appel à solidarité envers les bailleurs sociaux du territoire. Ophéa et Habitation Moderne y ont répondu avec l’annonce d’un gel des hausses de loyers pour 2021. Plus de 30 000 ménages sont concernés.

Pendant cette situation exceptionnelle de la COVID19, Habitation Moderne, présidé par Lucette Tisserand, conseillère municipale du notre groupe, accompagne les locataires dans leurs préoccupations quotidiennes. L’intégralité de son parc locatif est concernée par le gel des loyers, soit 10 500 ménages strasbourgeois.

Ainsi, au 1er janvier 2021, les locataires du parc social du territoire ne verront pas leur loyer augmenter, contrairement aux années précédentes. Ce geste concret prévient les expulsions locatives et favorise le maintien des familles les plus modestes dans leur logement.

Nous regrettons que les mesures prises par le Gouvernement depuis 2017 ne soient pas à la hauteur des enjeux : baisse des APL avec en parallèle la Réduction de Loyers Solidaires (RLS) qui pèse sur le budget des bailleurs, ou encore hausse du taux réduit de TVA qui est passé de 5.5% à 10% pour les travaux de rénovation et les nouvelles constructions.

Le toit est un droit

Nous le réaffirmons avec force : un toit est un droit pour chacun·e.

Les élu·es de notre groupe travaillent au respect de ce droit, qui passe par la création de logements accessibles, la réhabilitation de l’habitat dégradé, le soutien aux copropriétés, la reconquête des logements vacants et l’habitat participatif.

La Ville poursuit ses missions d’accompagnement des Strasbourgeois·es. En novembre, la création de 100 places d’hébergement pour des familles et pour des femmes victimes de violences a été actée. Plus que jamais, nous devons agir pour les personnes les plus vulnérables et les plus isolé·es. Le temps de fêtes de Noël dans le contexte sanitaire doit être un temps pour penser aux autres en fraternité.

Groupe des 47 élu·e·s de Strasbourg Ecologiste et Citoyenne, co-animé par Salem Drici, Françoise Schaetzel, Hülliya Turan, Caroline Zorn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *