rubbish, trash, waste-495213.jpg

Agir durablement sur la prolifération des rats dans la ville

Strasbourg, comme d’autres grandes villes en France,
est confrontée à la prolifération de rats dans les quartiers
d’habitat social, les secteurs de copropriétés dégradées
ou de restauration, le long des quais ou dans les espaces verts.


Des causes multiples à la présence des rongeurs
Des hivers plus doux, liés au réchauffement climatique,
sont propices à une plus forte reproduction des rongeurs.
Les confinements liés à la crise sanitaire ont entrainé une
plus forte consommation alimentaire dans les habitations,
générant des déchets supplémentaires, attractifs pour
les rats. Les chantiers en cours détruisent aussi les habitats
des rats en sous-sol, qui doivent alors migrer.


Des actions sur le court et sur le long terme
Les opérations de dératisation et de piégeages mécaniques
sont nécessaires à court-terme, mais elles ne restent
que palliatives. Les traitements chimiques utilisés, de moins
en moins efficaces, sont très nuisibles pour l’environnement
et pour les animaux non-ciblés.
À long-terme, le travail sur les causes de la prolifération
est payant en multipliant les collectes de déchets et en
développant la collecte enterrée avec les bailleurs sociaux.
C’est aussi travailler à la rénovation de bâtis dégrader
et changer certains comportements individuels sur la gestion
des déchets et le nourrissage sauvage.


Le plan d’action de la Mission d’Information et d’Évaluation
Notre groupe s’est investi dès le début du mandat pour
mettre en oeuvre un plan d’actions. D’octobre 2020 à mars
2021, une Mission d’Information et d’Evaluation (MIE) sur la
gestion des rats en ville et des animaux liminaires dans
l’habitat s’est tenue avec des élu·e·s de la majorité, de
l’opposition, et des services de la Ville.
Les travaux se sont appuyés sur des diagnostics de terrain dans
plusieurs quartiers et sur les auditions de services, d’experts
et d’acteurs locaux : bailleurs sociaux, régies de quartiers,
associations de locataires, entreprises de dératisation, etc.
Au Conseil municipal du 3 mai, nous présenterons le rapport
de cette MIE, le plan d’action et le dispositif de suivi qui sera
mis en place pour lutter durablement contre la prolifération
des rats à Strasbourg.

Le groupe des élu·e·s Strasbourg Ecologiste et Citoyenne
Groupe de 47 élu·e·s, co-animé par Salem Drici, Françoise Schaetzel, Hülliya Turan,
Caroline Zorn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *