Alain JUND

Alain Jund

Alain JUND

Vice-Président de l'Eurométropole en charge des mobilités, transports, déplacements, politiques cyclable et plan piéton.

Conseiller municipal délégué au développement de l'habitat participatif.

park life, park, people

ALAIN en quelques mots

● Adjoint au maire en charge de l’urbanisme, Vice-Président de l’Eurométropole chargé de la transition énergétique et de l’environnement.

● A démissionné de l’exécutif de l’Eurométropole suite à la rupture causée par le GCO.

● Militant historique contre le nucléaire ; pour la promotion des énergies renouvelables, co-fondateur d’Alter Alsace.

● Investi sur le terrain au CARDEK, à l’AHBAK et comme directeur du centre socio-culturel de Koenigshoffen.

POURQUOI S'EST IL ENGAGE ?

Traduire deux défis majeurs en politiques publiques locales avec tous les citoyens : l’urgence climatique et les mobilités.

UNE PETITE BIO

Avant d’être élu en 2008, je me suis fortement investi dans la vie citoyenne et associative locale :

· Réseau antinucléaire (Fessenheim) et co-fondateur d’Alter Alsace Energie

· Militant pour l’égalité des droits et la place des étrangers dans la Cité (CLAPEST, RESF…)

· Responsable de l’association du quartier de la Krutenau puis directeur du centre socio-culturel du Hohberg.

Adjoint au Maire en charge de l’urbanisme entre 2008 et 2014 en portant notamment :

·        L’habitat participatif à Strasbourg et son développement au plan national

·        Les éco-quartiers (Danube, Brasserie….) et animateur de la Commission National Eco-Quartiers

Les premiers mois du mandat comme Vice Président de l’Eurométropole en charge des mobilités/déplacements et politiques cyclables et conseiller délégué en charge de l’habitat participatif :

-        Lancement de la politique de mobilités « une ambition inédite en matière de mobilité » avec 3 nouvelles lignes de tram (Ouest/Wolfisheim, nord /Schiltigheim/Bischheim) et celle vers le Wacken et les institutions européennes) et une ligne de Bus à Haut Niveau de Service (Gare-Danube),

-        Activation d’une politique de réseaux cyclables budgétée à hauteur de plus de 70 millions d’euros (budget multiplié par 3 par rapport au mandat précédent),

-        Politique globale et de développement de l’habitat participatif sur Strasbourg et porte parole du Réseau National.

-        Généralisation du TAD (Transport à la demande) sur toutes les communes d la seconde couronne de l’EMS,

3 chantiers engagés à court et moyen terme :

-        Gratuité des transports en communs pour les jeunes de moins de 18 ans (printemps 2021)

-        Prime à l’achat de vélos électriques (printemps 2021)

-        Développement du REM (Réseau express métropolitain) réseau ferroviaire cadencé sur les 13 gares de l’Eurométropole.